88 avenue Victor Hugo, 75016 Paris - France

+33 1.42.56.57.38 / +33 7.53.81.81.52 anti.age.etoile@gmail.com

Vergetures et traitement par LED:

Les vergetures se présentent sous formes stries linéaires. Elles sont souvent multiples et symétriques. Elles touchent actuellement environ 50% de la population. Les premières apparitions peuvent avoir lieu au cours de la puberté (25% des filles touchées, 10% pour les garçons) mais principalement pendant la grossesse (60 à 70 % des femmes, milieu du 6eme/7eme mois).

Photothérapie LED et vergetures, Dépigmentation des vergetures, Lorsque les vergetures sont très anciennes: Théories Étiopathogéniques, maladie fibroblaste

Les vergetures apparaissent aux endroits ou la peau est soumise à des tensions excessives (seins, abdomen, cuisses, hanches, fesses, bas du dos, épaules, bras). Leurs couleurs peuvent varier du rouge, pour les vergetures les plus récentes, au blanc, pour les plus anciennes. D’autres facteurs de causalité dans la formation des vergetures sont identifiés : anomalies héréditaires des tissus conjonctifs, activité cortico surrénalienne excessive, les sportifs de haut niveau particulièrement les culturistes ainsi que les crèmes à visée dépigmentant. La pigmentation cutanée constitue l’élément majeur de différenciation clinique des peaux noires et blanches avec tous les intermédiaires de dégradés qu’autorisent l’origine ethnique et le métissage. Les vergetures sur peaux noires sont plus larges et les zones touchées moins habituelles (épaules, intérieurs de bras).

Dépigmentation des vergetures : dans certains cas, concernant les peaux colorées, il est possible d’obtenir un résultat quasiment parfait au niveau de la restructuration de la peau mais la teinte des vergetures ne nia pas suffisamment progressé pour unifier la pigmentation. Le problème concerne le fonctionnement des mélanocytes (cellule localisée dans l’Epiderme responsable de la pigmentation de la peau par la sécrétion de mélanine). Le nombre de mélanocytes varie selon la localisation des régions cutanées chez un même individu.

Chez les populations à la peau noire, les mélanomes produits sont plus larges, leur contenu mélanique plus dense. Au contraire, chez les populations blanches, les mélanomes, dont les caractères s’opposent à ceux des précédents, sont associés dans des vésicules limitées par une membrane. Ainsi, chaque mélanocyte contient 5 fois plus de mélanomes chez un sujet asiatique que chez un individu de race blanche et 8 à 10 fois plus chez un sujet noir que chez un blanc. L’exposition solaire entraine une stimulation de la mÈlanogénèse et une augmentation du nombre des mélanocytes. Il est donc nécessaire de s’exposer aux rayons soleil, raisonnablement, pour tous les types de peau mais surtout pour les peaux colorées.

Photothérapie LED et vergetures :

 En photothérapie, pour que la lumière exerce un effet biologique, il faut avant tout qu’elle soit absorbée par une molécule. Lorsque celle-ci est irradiée dans de bonnes conditions, elle acquiert une Energie excédentaire, elle est dite “excitée ” ce qui lui permet de déclencher une série de réactions biochimiques. Ainsi, les ondes émises par des LED permettent de stimuler l’ensemble des mécanismes de régénération cellulaire.
La lumière émise par le LED est une lumière froide, monochromatique. Les LED émettent suffisamment d’énergie pour stimuler une réponse cellulaire du corps permettant une guérison. La lumière est une onde composée de multiples longueurs d’ondes caractérisées par une couleur précise. Les ondes visibles sont appelées “couleurs”, les autres sont invisibles, comme les UV et les infrarouges. Chacune delle produit des vibrations Electromagnétiques spécifiques. La lumière colorée va du rouge au violet. La lumière est composée de particules appelées photons La photobiomodulation par LED est une nouvelle approche thérapeutique pour photo-activer, sans effet thermique, les fibroblastes à produire du collagène nouveau. L’irradiation par des photons de lumière d’une longueur d’onde spécifique et contrôlée, émis par des LED, sont absorbées par la peau et le tissu conjonctif et, stimulent des photorécepteurs provoquant une chaine de réactions biochimiques qui peut inclure des changements biologique pouvant Ittre définis comme le résultat d’un processus savant dit le ´ photobiomodulation. Méthodes : Les séances débutent par la RF. La température est montée à 39/40° sur chaque zone vergeture en un seul passage. Ensuite, un peeling à l’acide glycolique est posé pendant un quart d’heure lequel vise à activer la synthèse de collagène.  Ensuite, le patient est allongé et le LED entre en action. Le nombre de séances est d’en moyenne 10 séances.

Lorsque les vergetures sont très anciennes

Théories Étiopathogéniques : maladie du fibroblaste ; Le fibroblaste est une cellule isolée au sein du tissu conjonctif. Il synthétise une majeur partie des molécules matricielles : le collagène, l’élastine, la fibronectine Les vergetures résulteraient d’une combinaison de facteurs, mais il est admis que les vergetures sont liées à une maladie des fibroblastes qui interrompt la production de fibres de collagène et d’élastine dans les sillons des vergetures. 
Rôles des corticostéroïdes dans l’apparition de vergetures : Les corticostéroïdes administrés par voie orale finiraient par bloquer la prolifération et le métabolisme de la cellule fibroblastique dégradant la synthèse de collagène, entrainant une raréfaction de ces fibres de collagène. Cette diminution serait variable selon la structure chimique des composés stéroïdiens et selon le type de réponse anti-inflammatoire qu’ils déclenchent. Le traitement s’accompagne aussi de la diminution de l’épaisseur de la peau. Dans le vieillissement, la diminution de collagène notable ne s’accompagne pas de la formation de vergetures. Il existe une inévitable diminution de la résistance à l’étirement, ce qui pourrait expliquer la formation et l’apparition de vergetures cortico-dépendantes. Elles sembleraient dues à des modifications physiques dans la structure du collagène plutôt qui’à des variations dans la quantité de collagène.